Et si perdre du poids n’étais pas juste une question de calories ?

Et si perdre du poids n’étais pas juste une question de calories ?

motif ligne verte

fond-tasse-régimeNotre société présente la minceur comme allant de soi. Et de nombreux nutritionnistes considèrent que la gestion du poids est une simple question de mathématiques : on prends les calories mangées, on retranche les calories dépensées, et si la différence est positive on grossit, sinon on maigrit. En découlent les régimes archi-connus basés sur le calcul des calories, qui d’ailleurs marchent très bien … sur le moment ! Mais c’est sur le long terme que ça se corse, on fini toujours par reprendre ses kilos en trop, parfois même plus qu’avant. Et on recommence le cycle. Au bout de quelques années, on est épuisé par ces essais, la physiologie est totalement déréglée et la confiance en soi est érodée avec des raisonnements culpabilisants du type « si je n’arrive pas à maigrir, c’est que je n’a pas de volonté » … Quel cercle vicieux !

Le tableau est un peu noirci, mais on le retrouve souvent avec différents degrés de sévérité : pour des personnes en très fort surpoids, c’est une grande souffrance au quotidien et pour des personnes en léger surpoids, c’est plutôt un ras le bol.

Mais voilà, il y a un hic … tout cela est basé sur une simple idée « perdre du poids est uniquement une question de calories ». Cette idée ancienne est aujourd’hui fausse et remise en cause par de nombreuses études et par une meilleure connaissance des processus physiologiques. En effet de nombreux facteurs influencent et régulent la prise et la perte de poids. Donc pour retrouver son équilibre pondéral, il est nécessaire de les prendre un compte.

Trois facteurs … mais plusieurs façons de prendre du poids !

D’abord, il y a la physiologie qui entre en jeu. Le tissu adipeux n’est pas « inerte », il joue un rôle essentiel dans la régulation pondérale. En fonction de sa localisation, on va pouvoir le relier à un déséquilibre physiologique qui cause le « stockage » à cet endoit. Par exemple, certaines personnes vont avoir tendance à un stockage au niveau du ventre. Si on creuse un peu, il y a souvent un transit qui est perturbé et qui les fait « gonfler » ou « fondre » au gré des périodes, il sera essentiel pour eux de régler d’abord les désordres du transit et de combler les carences en micro-nutriments avant d’aller plus loin. D’autres personnes, surtout des femmes, vont faire de la rétention d’eau et donc la  question de l’équilibre hormonal, va être centrale pour perdre du poids. Pour d’autres enfin, ce sont les fringales et compulsions de sucré qui posent problème, elles sont très anxieuses si elles n’y succombent pas, pour eux le réglage de la sphère digestive, l’équilibre de la glycémique et la gestion du stress seront incontournables. Comprendre la physiologie de la personne permet de mieux cibler les efforts à faire pour perdre du poids.

Ensuite, il y a notre alimentation et notre hygiène de vie qui vont venir jouer leur partition. L’alimentation et la manière dont nous mangeons joue bien sur un rôle central, surtout en terme de qualité ! Est ce que votre alimentation est riche en micro-nutriments ? est-elle est équilibrée en acides gras ? et st ce qu’elle présente une charge glycémique convenable ? sont autant de questions qui vous permettent de bien comprendre votre alimentation et donc à la modifier progressivement. Et puis il y a l’équilibre des rythmes de vie : la qualité du sommeil, le niveau et la qualité des activités pratiquées, le stress sont des facteurs qui influencent notre capacité à perdre du poids et notre énergie en général. Bonne nouvelle, tout cela se modifie avec de la motivation, du plaisir et du temps.

Enfin, il y a la « culture alimentaire » et la dimension psycho-émotionnelle. Notre rapport à la nourriture est très lié à notre culture et éducation. Untel aura l’habitude de finir son assiette sans se poser la question de la satiété. Un autre va retrouver du réconfort dans la petite pâtisserie de fin de journée. Et une troisième personne va éprouver du plaisir à partager son repas, mais va toujours grignoter si elle est toute seule. Finalement nous mangeons moins pour nous nourrir, que pour satisfaire des besoins émotionnels et sociaux. A vous de jouer pour découvrir vos propres ressorts et motivations à manger en répondant à cette simple question « mais pourquoi je mange là maintenant ? ». La réponse vous permettra de les connaitre, les apprivoiser et de les faire évoluer pour apprendre à manger en conscience, retrouver un rapport sain et serein à la nourriture et donc prendre soin de soi.

Nous voyons bien que perdre du poids et surtout ne pas le reprendre, n’est pas simplement une question mathématiques, de calories absorbées et dépensées. Décider de perdre du poids durablement, c’est une démarche, c’est aller à la rencontre de soi même, de sa physiologie, de ses habitudes de vie et de ses émotions, pour apprendre à se connaitre et pouvoir évoluer vers un mieux être. Pour autant, vous n’êtes pas seul. Votre naturopathe peut vous éclairer et vous accompagner.

Par où commencer ?

Par la physiologie. Par la compréhension des facteurs clefs qui sont en jeu chez vous. Pour cela, prenez le temps de vous regarder et de voir les localisations de votre tissu adipeux. Ensuite commencez à porter plus d’attention à vos sensations alimentaires : quand est ce que je mage ? quels sont mes moteurs ? Cela vous donnera un bon point de départ pour mieux vus connaitre et savoir sur quoi vous devez agir.

Une démarche complète pour aborder la perte de poids sereinement

La démarche que j’ai développée est une approche complète qui s’articule autour des trois modules que nous parcourrons ensemble au fur et à mesure des consultations avec l’objectif d’amorcer en douceur et maintenir une perte de poids respectueuse et durable dans le temps.

Et parce qu’un dessin est souvent plus clair qu’un long discours …

offre perte de poids

Témoignages …

« Deux raisons m’ont poussé à consulter Anaïs : avoir une alimentation plus  équilibrée et perdre mes quelques kilos en trop. Cette démarche a été combinée avec mon inscription à l’AMAP de Saint Denis.

Ce qui m’a particulièrement plu lors de la consultation, c’est d’abord l’écoute d’Anaïs. Elle donne des conseils bien sûr, mais surtout Anaïs sait s’adapter aux demandes, changer de direction si celle envisagée ne convient pas. Ce j’ai aussi aimé, c’est que la démarche en n aturopathie est une méthode globale prenant en compte différents aspects de la vie : alimentation,  sommeil, états psycho-émotionnels, centres d’intérêts …etc. Chaque séance fait l’objet d’un bilan précis de tout ce qui a été dit et propose un programme à suivre jusqu’à la séance suivante.

Aujourd’hui, je suis parvenu aux objectifs fixés en terme de qualité d’alimentation et de perte de poids. J’ai appris beaucoup de choses sur les vertus de l’alimentation  et  j’ai amélioré ma façon de manger.  Je suis aujourd’hui davantage à l’écoute de mon corps et  je connais mieux les qualités des différents aliments. Je comprends mieux aujourd’hui ce que « manger » veut dire. »

Témoignage d’Olivier, 38 ans, Professeur

N’hésitez pas à me poser vos questions dans les commentaire ou à me contacter pour tout complément d’informations.

Anaïs Lala Naturopathe à Paris 10 ème et Saint-Denis (93)

Si vous avez aimé, partagez ! Email this to someoneShare on FacebookShare on LinkedInShare on Google+Tweet about this on Twitter